L’AFFAIRE DAN COOPER

09 mai 2021

Roman de

Pierre MIKAÏLOFF

Édité chez

La manufacture de livres

Date de sortie
1 avril 2021
Genre
Policier
Pays de l'auteur
France
Avis

Dans la longue histoire des affaires criminelles, il y en a toujours eu qui ont marqué les esprits et se sont ancrées parfois durablement dans l’imaginaire collectif. Notamment en matière de braquage.

En France c’est le casse de la Société Générale de Nice en 1976 dont on ne remettra jamais la main sur le butin, estimé à 43 millions de francs.

Au royaume uni c’est celui de l’attaque du train postal Glasgow-Londres en 1963. Là aussi l’argent ne sera pas retrouvé.

Ces affaires sont devenues quasiment des mythes dans l’esprit populaire.

 Sans doute parce qu’elles ont en commun de mettre en jeu des sommes colossales rarement récupérées, que certains des malfrats ne seront jamais appréhendés, que le scénario mis en œuvre par ces derniers pour s’emparer du magot est incroyablement audacieux, et que souvent il n’est pas fait usage de la violence.

Aux États-Unis, une affaire incroyable a défrayé la chronique dans les années 70.

En novembre 1971, un homme, Dan Cooper (nom d’emprunt) , va détourner un Boeing 727 en menaçant de faire exploser une bombe. À l’époque, aucun contrôle de sécurité n’était assuré dans les aéroports. Celui-ci va réclamer une rançon de 200.000 dollars et des parachutes.

Arrivé à destination, la rançon lui est remise sur le tarmac, et Dan Cooper libère les 36 passagers, ne gardant avec lui que 4 membres d’équipage. Il fait ensuite redécoller l’avion direction Mexico.

Quelques minutes plus tard, il ouvre l’escalier arrière de l’appareil, et saute en parachute avec son butin. Dehors, il fait mauvais temps, et les deux avions de chasse qui escortaient le Boeing n’ont rien vu.

Ce sera le début d’une chasse à l’homme qui durera des dizaines d’années et la naissance d’une légende.

C’est de cette affaire que s’empare Pierre Milkaïloff. Celui-ci revisite cette histoire à travers le regard d’un ancien journaliste.

  1. Quarante-cinq ans se sont écoulés depuis le détournement du Boeing. Quatre décennies qui ont vu le FBI tenu en échec.

Mark Anderson est un journaliste fraîchement retraité. Il avait couvert à l’époque ce fait divers incroyable, au point c’était devenu pour lui une véritable obsession.

Quand il apprend en lisant un article de Richard Kaminski, celui qui l’a remplacé à la rubrique judiciaire du quotidien où il travaillait, que le FBI vient de clore définitivement l’enquête, son sang ne fait qu’un tour.

Alors il l’appelle, l’invite à le rencontrer. Anderson souhaite transmettre le flambeau à son jeune confrère, le pousser à poursuivre les recherches que lui n’a jamais cessé de mener. D’autant que de nouveaux éléments viennent de lui parvenir.

Les voici tous les deux à dépoussiérer les vieux dossiers des cartons de l’ancien journaliste. Kaminski le fait plus par amitié pour son collègue retraité que par conviction. Mais peu à peu il va se laisser prendre au jeu.

Cette affaire n’a pas manqué de suspects. Et c’est sur cela que s’appuie Pierre Milkaïloff pour bâtir son roman.

À chaque chapitre les deux hommes ouvrent le dossier de l’un d’entre eux. Ils décortiquent ce qui a pu amener le FBI à soupçonner tel ou tel individu, relisent les interrogatoires, jusqu’ au détail, l’indice, qui fait capoter toute la construction de l’agence fédérale qui pensait à chaque fois, mettre la main sur son fugitif.

Tout en passant en revue ces différents personnages mis en cause à un moment donné des investigations policières, le lecteur récupère bribes de ce qu’il s’est déroulé ce jour-là .

 Il cerne peu à peu les contours d’un scénario incroyable, qui a conduit un homme, seul, sans expérience du saut en parachute, à prendre tous les risques pour atteindre son objectif. Stupéfiant destin que celui d’un être ordinaire qui accomplit l’impensable et arrive à échapper pendant 45 ans à la justice de son pays.

Mais l’intérêt de ce roman ne réside pas seulement dans la lecture passionnante de cet exploit et du retentissant échec des limiers du FBI.

À travers les portraits que tisse l’auteur de cette ribambelle de suspects qui ont été à un moment donné ou à un autre mis en cause, Pierre Milkaïloff nous dresse sur presque un demi-siècle, le tableau de cette Amérique triomphante et pourtant parcouru par des maux qui pour la plupart aujourd’hui encore sont à l’œuvre.

Le racisme, la violence, la schizophrénie, la guerre, la difficile intégration des minorités. Le lecteur va croiser de biens curieux Américains. C’est parfois drôle, cocasse, mais aussi dramatique et violent.

On tourne les pages, on avance dans les méandres de ce mystère avec un véritable plaisir, et cette question lancinante qui ne cesse de vous hanter. Mais qui donc se cache derrière Dan Cooper ?

Mais ça, ce n’est certainement pas à moi de vous le dire !

ACQUISITION: SERVICE PRESSE

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.