CONTRE DIEU

14 février 2015

Roman de

Patrick Senécal

Édité chez

Coups de tête

Date de sortie
13 janvier 2011
Genre
Policier
Pays de l'auteur
Québec

Une vie. Femme , enfants , bonheur.

Une vie pleine. Juteuse comme un fruit. Sucrée comme les rires des enfants, enivrante comme le parfum d’une femme.

 Et l’avenir pour seul horizon.

La mort . Dévoreuse, destructrice, aspirant le suc du présent et stérilisant le futur.

La mort est un ver. Pourrissant.

 Elle vient, le fruit tombe.

Alors la chute. Vertigineuse, phénoménale.

Il n’a pas de nom. C’est toi, c’est moi, c’est vous. Il est heureux. Au cœur d’une famille qu’il a bâti et qui chaque jour lui donne le sel de son existence. Un bonheur sans tension ni prétention qui se locar-ravinve dans le quotidien d’une vie organisée.

Le bonheur c’est simple comme un coup de fil. Celui de sa femme, quelques secondes d’échange,  l’amour réaffirmé, les mots joyeux des enfants, on va se retrouver, le temps de rentrer. On raccroche et la vie qui reprend son cours.

La mort, c’est simple comme un coup à la porte. Des uniformes. L’annonce de l’accident de voiture. Sa femme et ses gosses qui n’ont pas survécus.

Le fracas d’une vie qui s’effondre. Il ne comprends pas ce qu’il n’y à rien à comprendre.

Alors il erre, picole, fume, déambule chez lui, fracasse tout, détruisant déjà les restes matériels d’une existence qui n’est déjà plus la sienne.

Les souvenirs ne le maintiennent pas à la surface, il déchire les photos comme on balance une bouée que l’on refuse.

main-armeeSes amis, ils n’en sont déjà plus. Qu’a-t-il à partager avec eux ?  Il voit. Il réalise.

Toute l’hypocrisie des hommes à s’imaginer contrôler les choses, à ne pas vouloir voir ce que lui voit maintenant. Que la vie est une vaste fumisterie, que la vie c’est le chaos, et qu’on n’y échappera pas.

Et ce chaos il le traîne avec lui. Le provoque comme on renverse un plat en cristal par inadvertance dans un magasin. Constate les dégâts. Poursuit sa route.

Il fait des rencontres. Mélanie, Théo et les autres .Mais sa souffrance, il ne veut pas la partager, ne veut l’exprimer.

La compassion l’indiffère.  L’espoir l’ insupporte, le brûle comme l’acide. A mesure qu’il avance il se détache de son humanité.

Son arme. Deux balles dans le barillet: le chaos et le hasard.

Patrick-senecal

Patrick Sénécal

Histoire particulièrement glaçante et sombre que ce court roman d’une centaine de pages, signé Patrick Sénécal. Une histoire qui nous rappelle que l’homme n’est qu’un funambule qui marche sur le fil d’une vie éphémère, que le moindre souffle du destin peut le précipiter dans le vide et le chaos.

C’est cette chute qu’il nous raconte, rapide et vertigineuse, que rien ne peut freiner, ne peut stopper. L’absence de points dans l’écriture de l’auteur (sauf dans de rares dialogues) participe à cette sensation de vide dans lequel se précipite  le personnage.

Ce roman n’est pas sans rappeler la novella de Marcus Malte CANISSES .

 Mais quand le personnage de Malte, se sent spolié d’une vie qui lui était promise, quand il cherche absolument à  trouver des raisons au drame qui le met à terre au point de sombrer dans la folie destructrice, celui de Patrick Sénécal lui, ne cherche pas à comprendre, ne perd rien de la réalité de sa situation, ni du chaos dans lequel il se retrouve. Il affronte l’absurde. Se bat, contre la grande illusion des hommes à croire que la vie a un sens.

Contre Lui.

Contre lui.

25 Commentaires

  1. Sandrine

    A te lire, j’ai l’impression que c’est une épreuve ce livre… ceci dit, ça me tente assez de découvrir cet auteur.
    (et je me répète, mais la sidebar avec les icônes de réseaux sociaux sur la gauche me cache le début de chaque ligne de ton article, de même que l’encart où j’écris ce com’, en partie en aveugle donc, je peux à peine cliquer sur « envoyer »).

    Réponse
    • La petite souris

      bonjour Sandrine ! Ce court roman est un petit bijou, mais ce n’est pas une épreuve au sens de douleur, c’est un roman qu’au final tu es content d’avoir lu. Patrick Sénégal est un auteur incroyable qui une sacrée imagination. Ce bouquin témoigne de son grand talent. C’est aussi un auteur redoutable avec des bouquins bien barré. Par contre concernant le problème que tu m’évoque concernant l’affichage de Passion Polar, que tu m’avais déjà signalé à l’époque, celui ci ne vient pas du site mais de ta configuration matérielle. Je n’ai pas d’autres retour comme le tien, et pour ma part j’ai la possibilité d’accéder au site via 5 ordinateurs différents, je n’ai pas ce soucis là. Donc je te remercie encore plus pour ton commentaire vu la difficulté que tu rencontres pour m’en déposer un ! j’espère que ca ne t’empecheras pas de m’en laissé d’autres à l’occasion 🙂

      Réponse
      • Sandrine

        Oh non, moi, rien ne m’arrête quand je veux dire quelque chose !! 🙂
        Mais c’est quand même bizarre, parce que la dernière fois, c’était de mon portable que je te laissais un com’ et là, c’est depuis mon bel ordi fixe tout beau tout neuf que j’ai eu à Noël, avec écran vraiment grand… on dirait que les ExquiMen ne m’aiment pas 😉

        Réponse
        • La petite souris

          bon primo ca me rassure de savoir que rien ne t’ arrêtera pour venir me laisser un petit mot d’amitié 🙂 Ensuite si tu me dis que ton ordi est neuf alors il est possible que ce soit une configuration d’affichage. As tu essayé ce que te sussurais Robert dans un commentaire à la suite du tien?

          Réponse
  2. Robert PONDANT (Belgique)

    Si je peux aider ,
    A l’attention de Sandrine , tu vas dans la barre des menus tu cliques sur Affichage et tu réduis le ZOOM à 100 % et à mon avis tout devrait rentré dans l’ordre afin de lire le passionnante chroniques de notre petite souris
    Amitiés
    Robert

    Réponse
    • La petite souris

      ah sympa Robert ! j’espère que ca marchera pour Sandrine comme ca !

      Réponse
  3. Claude Le Nocher

    Un roman très puissant, avec un héros porté par sa douleur, mon cher Bruno.

    Réponse
    • La petite souris

      c’est tout à fait ca Claude !! 🙂

      Réponse
  4. Yvan

    C’est le seul livre que j’ai lu de cet auteur et ça a été une ENORME claque. Que ce soit l’histoire ou l’aspect formel, c’est du grand art, et d’une noirceur incroyable.
    Pour dire, ça m’a presque freiné pour lire d’autres livres de l’auteur, de peur de ne pas retrouver ces émotions.
    Mais je vais me soigner, puisque je devrais voir l’auteur bientôt 😉

    Réponse
    • La petite souris

      la claque, le mot est parfaitement de circonstance ! j’adore ce genre de bouquin !!! as tu lu yvan le roman de Marcus Malte  » canisse » qui est en fait une novella ?????? car c’est dans le même genre , aussi génial !

      Réponse
    • La petite souris

      ton avis m’intéresse toujours Paul !! 🙂 Par contre je ne saisi pas trop le sens de ta remarque « …sauf que Patrick n’utilise pratiquement pas les points….  » car je signale justement cette absence dans son roman. Dans ses autres œuvres il utilise par contre les points tout à fait normalement. Que voulais tu dire?

      Réponse
      • Oncle Paul

        Je voulais dire mon cher Bruno, que dans ton article tu aurais justement dû éviter de faire des phrases courtes mais les relier toutes par des virgules. Ceci aurait été plus explicite pour les lecteurs. Mais ce n’est qu’un… point… de détail
        Amitiés

        Réponse
        • La petite souris

          Oula !! mon cher Paul, je ne m’appelle pas Patrick Sénécal et je n’ai pas la prétention de rivaliser avec lui dans un exercice de style !! 🙂

          Réponse
  5. Nath

    Quel beau billet. ..qui reflète bien l’émotion que tu as du avoir pendant cette lecture. De Senecal je n’ai lu que 2 romans que j’ai beaucoup aimé d’ailleurs. Celui ci trône dans ma pal et tu ne fais que conforter mon envie de le lire.

    Réponse
    • La petite souris

      Ah il te faut absolument lire ce court roman Nath, je suis sûr que tu vas adorer !!!! lesquels as tu déjà lu de lui?

      Réponse
      • Nath

        La fille pas en retard pour répondre…pffff
        Faut dire que je lis rarement les chroniques sur mon pc ( ce qui est le cas aujourd’hui) et que sur mon portable, une énorme barre verticale de partage m’empêche de profiter de ton site 🙂

        alors pour répondre ( enfin) à la question, j’ai lu « Le passager » et « Hell.com »
        J’ai adoré les deux avec une nette préférence pour le premier et celui-ci m’attend dans ma pal 🙂
        bisous toi 🙂

        Réponse
        • La petite souris

          je n’ai pas encore lu les deux que tu viens de citer, mais je compte bien le faire un de ces quatre vu que le style de l’écrivain me plait pas mal. Pour ce qui est de voir le site sur ton portable je prend note de ta remarque je verrai avec la personne qui gère techniquement mon site si ya moyen d’arranger ca ! Gros bisou en attendant 🙂

          Réponse
          • Nath

            hehe, merci 🙂

  6. manU

    On m’a déjà conseillé cet auteur et là, tu viens en rajouter une convaincante couche…

    Réponse
    • La petite souris

      merci Manu ! celui là je suis certain qu’il te laissera pas indifférent et pour débuter avec cet auteur c’est l’idéal ! 🙂

      Réponse
  7. Dup

    J’adore Senécal mais n’avais pas entendu parler de celui-ci. Un court roman, c’est assez rare chez cet auteur, je vais tâcher de me le procurer très vite. Je crois que j’ai tout lu de cet auteur à part Alyss qui dort dans ma PAL depuis de nombreuses années, alors même que je sais que c’est un bijou d’après les amateurs de l’auteur 🙂

    Réponse
    • La petite souris

      si tu aimes Sénécal, alors tu vas A-DO-RER ce petit roman !!!! dépêche toi vite de te le procurer ! 🙂

      Réponse
  8. argali

    Quand j’ai déposé ce livre, je me suis sentie très oppressée. L’écriture, le style, l’histoire… tout conquiert à rendre l’atmosphère suffocante.
    Tu as parfaitement décrit tout ça. Très beau billet.

    Réponse
    • La petite souris

      merci Argali, c’est vrai que tu soulignes un point sur lequel je n’ai pas trop insisté dans ma chronique c’est le côté oppressant ressenti au fil de la lecture, un jeu subtile auquel se livre l’auteur avec talent! tu as bien fait de le souligner ! Amitiés 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.