Chroniques

MA ZAD

MA ZAD

ZAD, le mot à la mode du moment. Zone à défendre pour les uns, zone à détruire pour les autres, tout dépend du côté de la ligne où l’on se trouve....

TAQAWAN

TAQAWAN

Habitué des romans noirs et des polars en tout genre, j’aime quand un livre me surprend en m’emmenant sur un chemin que je ne...

PAR LES RAFALES

PAR LES RAFALES

Dans un article publié dans son dernier numéro du mois de mars, la revue L’INDIC évoquait, avec justesse, la qualité de la ligne éditoriale des...

LES INFIDELES

LES INFIDELES

Ma petite entreprise ne connait pas la crise ! C’est bien ce que pourrait se dire Alice Kléber, elle qui a eu l’idée lumineuse de prospérer sur le...

POUR DONNER LA MORT TAPEZ 1

POUR DONNER LA MORT TAPEZ 1

Ahmed TIAB s’est fait connaitre du grand public avec sa trilogie d’Oran (« Le français de Roseville » « Le désert ou la mer » et « Gymnopédie pour...

COMME DES RATS MORTS

COMME DES RATS MORTS

Les évènements se passent en Hongrie, mais ils pourraient aussi bien se dérouler dans n’importe quel coin de notre merveilleux monde occidental....

J’AI TOUJOURS AIME LA NUIT

J’AI TOUJOURS AIME LA NUIT

Il faut parfois parcourir un long chemin pour connaître dans sa vie un basculement, cette pichenette du sort ou du hasard pour que...

LES ARBRES EN HIVER

LES ARBRES EN HIVER

« Dans les montagnes du Jura, par un long hiver enneigé, on tue des familles de façon particulièrement violente. Un tueur en série d’un genre...

A LA FIN D’UN JOUR ENNUYEUX

A LA FIN D’UN JOUR ENNUYEUX

Je dois bien avouer une chose. Depuis des années que je lis de la littérature policière, je me rends compte avec le temps que j’ai une faiblesse...

LA OU LES LUMIÈRES SE PERDENT

LA OU LES LUMIÈRES SE PERDENT

Un trou paumé des Appalaches, en Caroline du Nord. Des routes défoncées, des baraques éparses semées au bout des chemins, un unique collège pour les...

188 MÈTRES SOUS BERLIN

188 MÈTRES SOUS BERLIN

Une fois de plus c’est un roman singulier que nous proposent les éditions Agullo à travers la plume de la romancière Magdalena Parys. De prime...

GLAISE

GLAISE

1914 .Les campagnes se vident de ce qu’elle compte d’hommes. Le tocsin a sonné, la guerre est là et réclame son dû. Le sang qui irrigue les veines...